La commune de Anse, située en bordure de l’Azergues, au confluent avec la Saône, compte plus de 7000 habitants en 2017. L’extension urbaine actuelle a lieu surtout sur les coteaux de l’ouest. Anse appartient maintenant à l’aire urbaine de Lyon.

logo ACP

P9060341 - copie

Vue générale du centre de Anse depuis les vignobles de l'ouest, avec le château des Tours (à droite), l'église Saint-Pierre, la Saône et le Mont-Blanc dans le lointain.

On peut y découvrir quelques œuvres artistiques contemporaines :

  • 1) Le clocher de l’église Saint-Pierre : installé le 4 août 2005, cette flèche pèse 15 tonnes et mesure 23 m de hauteur, sa structure est composée d’un mât central avec 4 haubans métalliques et des voiles en inox. Elle est équipée d’un éclairage qui la met en lumière selon les dates et les événements à célébrer : blanc, rouge, vert et violet. Cette flèche est « symbole de l’infini et des nues », selon le mensuel Anse’Infos n°110 d’avril 2005. Elle est l’œuvre de l’architecte Philippe Allard.

P8260326 - copie

  • 2) Les 3 pyramides métalliques sises devant la Mairie : Elles sont l’œuvre de l’artiste ansois Marc Da Costa. Elles présentent un ensemble de signes, d’écritures et de dessins qui raconte l’histoire universelle à travers la connaissance et, parallèlement, l’histoire de Anse avec des éléments antiques (mosaïque romaine, inscription « Asa Paulini », une charte médiévale,…) , des éléments naturels du site ( la Saône, les poissons, la faune fluviale,…) et des éléments culturels et économiques tels que la vigne pour évoquer le Beaujolais.

P8260323 - copie

  • 3) L’Astrolabe, sculpture métallique lumineuse de Marc Da Costa et Dominique Sagnard, est installée sur le rond-point au nord de Anse, près du cimetière. Elle illustre parfaitement la notion d’ « art en lumière ». Elle associe les courbes de la terre et les lances à l’assaut de l’espace, telle une porteuse d’avenir pour la commune…

P8310328 - copie